Theresa May a eu du mal à terminer son discours de démission au 10 Downing Street ce vendredi matin, 24 mai 2019, alors qu’elle s’effondrait en larmes en annonçant qu’elle quitterait ses fonctions de Première ministre le 7 juin de cette année.

La Première ministre, la voix cassante, a conclu son discours en ces mots : « Je vais bientôt quitter le poste que j’ai eu l’honneur d’occuper. » A-t-elle déclaré.

« La deuxième femme Premier ministre, mais certainement pas la dernière. Je le fais sans mauvaise foi, mais avec une gratitude énorme et durable d’avoir eu l’occasion de servir le pays que j’aime. »

Même avant qu’elle ait fini ses mots, May rangeait son dossier et se tournait vers le numéro 10.

May a finalement été évincée par son parti à la suite d’une révolte du Cabinet suite à sa décision d’offrir aux Députés un vote sur l’opportunité de tenir un deuxième référendum.

Le discours de May et son mandat au pouvoir ont attiré l’éloge prudente de certains Députés travaillistes. Tom Watson a déclaré que son poste était “peu enviable” et que “l’histoire racontera qu’elle a été honnête dans ses intentions”. Ces propos restent toutefois à vérifier.

Simplice Ongui aka Boa Gnapi