Présentation de Popenguine

La cité religieuse accueille depuis 1888 le plus grand rassemblement chrétien de notre pays, le pèlerinage marial de Popenguine. Initié par Monseigneur PICARDA, ce pèlerinage qui en est à sa 131ème édition accueille chaque année des milliers de pèlerins sénégalais et de la sous région.

Erigé en commune suite au décret n° 2008-748 du 10 juillet 2008, Popenguine-Ndayane est une ville d’avenir, prise en compte dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de modernisation des cités religieuses.

La cité creuset du dialogue islamo-chrétien

Le charme de Popenguine réside dans la parfaite cohésion entre les communautés musulmanes et chrétiennes. La terre du défunt Cardinal Yacinthe THIANDOUM s’illustre par un dialogue dynamique entre les différentes chapelles confessionnelles. En effet si Popenguine accueille l’un des plus grands rassemblements de la sous région, il n’en demeure pas moins que les 15 000 âmes que compte la commune sont en majorité des musulmans.

Un sanctuaire moderne en construction

Au cout coût d’un milliard sept cent millions de francs CFA (1,7 milliards FCFA), le nouveau sanctuaire marial de Popenguine est l’un des grands projets déployés par le Président Macky SALL dans le cadre du Programme de modernisation des cités religieuses. Ce sanctuaire, d’une capacité de 90 000 places qui s’étend sur 2,6 hectares, vient à point nommé avec l’accroissement fulgurant du nombre de pèlerins enregistré ces dernières années.

Par ailleurs, le monastère de Keur Moussa a été pris en charge dans le cadre de la modernisation des cités religieuses. Egalement, le sanctuaire de Mont-Rolland est doté d’une subvention de 250 millions de francs CFA.

Avec des partenaires au développement et Eiffage Sénégal, le Gouvernement a aussi entrepris la réhabilitation de la cathédrale de Saint-Louis du Sénégal, la plus ancienne église de l’Afrique de l’Ouest, ouverte aux fidèles puis consacrée le 4 novembre 1828, grâce à la mère Anne-Marie Javouhey, fondatrice de l’ordre des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny.

Le Gouvernement s’est aussi engagé à réhabiliter la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor.

Un dispositif opérationnel de grande envergure déployé

Pour la sécurité

/p align=”justify”>C’est un impressionnant dispositif sécuritaire qui est déployé dans la cadre de la 131ème édition du pèlerinage marial de Popenguine. La coordination opérationnelle entre la police, la gendarmerie nationale et la brigade nationale des sapeurs pompiers est articulée autour de véhicules de patrouille, d’aéronefs pour la surveillance de la plage et de chevaux. L’objectif du déploiement sécuritaire est de faire autant que l’année dernière où aucun incident majeur n’a été enregistré lors du pèlerinage.

Moyens humains et matériels de la gendarmerie nationale

05 ESCADRONS
SECTION AERIENNE
01 PELOTON DE L’ESCADRON MONTE
10 MOTOCYCLISTES
01 EQUIPE DIVCOM
01 EQUIPE DEPANNAGE TRANSPORT
01 VEDETTE AVEC SON EQUIPE
500 BARRIERES
05 PORTIQUES

Pour la prise en charge sanitaire des pèlerins

Le dispositif pour la prise en charge des pèlerins s’articule autour de 7 points de prestations fixes ou sites de référence et la mise en place progressive de 13 postes médicaux avancés.
Une enveloppe de 11 millions de francs CFA a également été dégagée pour l’achat de médicaments.
Plus de 550 agents de santé, 30 ambulances dont 6 médicalisées du SAMU et de SUMA, de même qu’un camion hôpital ont été mobilisés. Le Camp hôpital de l’Armée et celui de la Brigade nationale des sapeurs pompiers ainsi que le Wagon médicalisé de la Croix-Rouge, basé au Camp des marcheurs seront mis à contribution.

Pour la fourniture en électricité : 374 millions FCFA injectés dans le réseau

A l’occasion du pèlerinage Marial de Popenguine, Senelec n’a ménagé aucun effort pour garantir une bonne fourniture en énergie électrique avant et pendant toute la durée du pèlerinage. Les investissements à hauteur de 374 Millions de francs CFA ont porté sur :

Les dispositions techniques

 Maintenance des Feeders HTA Poponguine, Saly, Kaolack Sud et Sindia qui alimentent la zone de Popenguine et environs
 Maintenance du Réseau Basse Tension des Postes Sanctuaire et Popenguine
 Maintenance de l’éclairage public des zones de Popenguine village, Popenguine sérère et Ndayane
 Création de 03 nouveaux secteurs dont 02 implantés à Popenguine et le troisième dans la zone d’extension de Ndayane
 Passage en maçonné et augmentation de puissance installée des postes H61 secteurs de Popenguine sérère et Ndayane
 Création de nouveaux départs Basse tension au niveau des secteurs pour amélioration de la qualité de service à Thioupam, Ngaye, corniche, Ndayane escale, Nguemléne et Popenguine sérère
 Installations de foyers lumineux sur le réseau d’éclairage public, dans divers parkings, lieux de culte, la nouvelle route de Popenguine sérère, sites d’hébergement et au niveau du nouveau site camp des marcheurs.
 Mise à disposition d’un groupe électrogène de secours de 800 kVA au poste Sanctuaire
 Mise hors délestage de la zone de Popenguine et environs 5 jours avant et 5 jours après
 Mise en place d’un schéma d’exploitation pour la garantie de la continuité de service
 Mise en place des équipes de permanence dans les postes stratégiques HTB, HTA et d’un comité de coordination
 La réception technique et la mise en service de tous les branchements des demandes enregistrées conformes durant la période
 Pose et raccordement de tous les branchements alimentant les sites et tentes d’hébergement des pèlerins

Enfin, pour optimiser les efforts consentis, Senelec invite tous les usagers à :
• Ne pas endommager les ouvrages électriques, afin d’éviter toutes perturbations dans la distribution de l’énergie électrique ;
• Ne pas s’approcher des ouvrages électriques aussi bien au niveau de Popenguine que le long des axes routiers menant aux lieux de culte pour des questions de sécurité ;
• Faciliter l’intervention des agents de Senelec pour la sécurité de tous.

Ces mesures traduisent la volonté de Senelec de mobiliser toute son énergie au service de la collectivité durant ce grand évènement religieux.

Source