photo-ensemble1
Eventnewstv.tv | Le ciel se dégage pour le collectif des femmes ivoiriennes de la Diaspora (Cofid). Crée depuis quelques mois, ce collectif souhaitait passer un cap. Celui d’avoir un interlocuteur viable afin de mener à bien ses activités de développement. Dimanche 05 juillet 2015 à Paris, elles se sont vus proposer lors d’une rencontre avec M. Aly Touré, porte-parole de la plate-forme “Convergence 2020”, un projet de partenariat…  
 
Le collectif des femmes ivoiriennes de la diaspora (COFID), un regroupement apolitique de plus 30 associations issues de toutes les régions de Côte d’Ivoire, régulièrement constituées en France et dirigé par Mme Fofana Diallo Fatoumata a échangé à sa demande expresse, avec M. Aly Touré, porte-parole de la plate-forme « Convergence 2020 ». La rencontre s’est déroulée ce dimanche 5 juillet 2015, au 58 du boulevard Victor Hugo à Neuilly-sur-Seine en France.
 
Conduites par leur présidente Fofana Diallo assistée de Mme Zibodi (l’artiste chanteur), les femmes de la COFID issues de Daloa, Saïoua, Man, Guiglo, Bangolo, Odienné, Bouaké, Agboville et de plusieurs autres régions de la Côte d’Ivoire sont venues en très grand nombre, exprimer à Aly Touré, leur volonté de se voir épauler par la plate-forme qu’il dirige afin de bénéficier de son expérience et de son expertise de terrain.
 
« Notre objectif principal est de contribuer, loin des bruits de la politique, au développement de nos différentes régions et de notre pays. C’est pourquoi toutes les sensibilités sont les bienvenues au sein du collectif. Nous sommes une association apolitique. Chacune peut avoir ses sensibilités politiques. Mais une fois au sein du collectif c’est l’association qui compte. Notre collectif est créé au tour du développement de la Côte d’Ivoire. Unies, notre voix peut compter auprès du gouvernement ivoirien comme auprès des instances administratives de France. » A indiqué d’entrée de jeu, Mme Fofana. Avant de donner la parole aux femmes afin qu’elles disent de vive voix à leur hôte du jour, leurs différentes aspirations.
 
A leur suite, Aly Touré, porte-parole de « Convergence 2020 » a souligné être agréablement surpris par cette forte mobilisation et cette grande cohésion qui montre le sérieux du collectif et fait à n’en point douter sa force. « Je suis heureux de voir la Côte d’Ivoire dans toute sa diversité. Mme Fofana vient de dire qu’elle dirigeait un collectif de plusieurs associations apolitiques. « Convergence 2020 » que je dirige est aussi apolitique. Je pense que c’est comme ça qu’on doit penser la Côte d’Ivoire dorénavant. (…) Je peux déjà vous dire que « Convergence 2020 » peut signer un partenariat avec le collectif des femmes. Ce partenariat consistera s’asseoir ensemble pour étudier vos projets et faire un programme d’action et d’activités…» A annoncé Aly Touré sous les vivats des femmes de la Diaspora. 
 
Poursuivant, le porte-parole de « Convergence 2020 » qui a longuement écouté les femmes, a conclu la cérémonie par de judicieux conseils à leur endroit. « Nous aurons beaucoup de choses à faire ensemble. Les hommes n’ont pas été sages durant de longues années. C’est doute vous les femmes qui pourrez tracer le nouveau chemin de la réconciliation et du développement en Côte d’Ivoire. Je suis prêt à vous accompagner. Loin de toute considération politique et ethnique je le précise. C’est vrai que politiquement je suis engagé. Mais quand vous me verrez, voyez moi en ivoirien d’abord. Moi je vous vois tout simplement comme des sœurs ivoiriennes…»
 
AUGUSTIN Djédjé à Paris