“Le manteau de la vérité est souvent doublé du mensonge” et « la dictature de la pensée est en marche. » C’est le propre d’une société en voie de disparition.
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

Le résultat de ce vote européen du 26 mai 2019 est un échec prévisible du parti au pouvoir, le parti du Président Macron, LaREM, des Républicains que nous à Observatoire du MENSONGE avions annoncé dans plusieurs articles et de LFI le parti de Mélenchon.
C’est une défaite historique pour Macron !
Cette défaite est sans équivoque car en plus la participation a été beaucoup plus importante que prévue. Donc Macron n’a même pas l’excuse d’une trop grande abstention pour expliquer son échec.
C’est la victoire du peuple sur les prétentieux !!!
Deux grands gagnants : le RN de Jordan Bardella et les Verts, bien que très rouges, de Yannick Jadot.
La raison principale est l’attitude inqualifiable du Président en exercice : il a utilisé sa fonction pour faire campagne et il a transformé une élection de listes en un référendum pour ou contre lui.
En jouant ainsi à ce jeu du « après moi le déluge », Macron a voulu diviser encore plus les Français et il a échoué.
Cette défaite est plus forte qu’il n’y parait, bien que les médias tentent de la minimiser en n’évoquant que le score des écologistes, comme si ce score était extraordinaire. Une fois de plus le pouvoir, les médias tentent de tromper les Français par un artifice des plus grossiers mais Macron doit désormais tirer les conséquences de sa défaite. Cette fois, il ne peut pas y échapper. Il a lui-même pris le bâton pour se battre.
Malgré cet enfumage et ce déni de l’information, c’est une défaite historique pour Macron.
Macron avec tout son mouvement, ses soutiens venus d’ailleurs notamment du LR, sa théâtralisation, l’occupation permanente et scandaleuse des médias eux-mêmes partisans, n’aura pas réussi son opération anesthésie générale des Français bien que la gauche reste majoritaire en France. L’écroulement prévisible des LR (Les Républicains) est la preuve que cette politique qui consiste à ne pas prendre en compte les réalités est rejetée.
Ces derniers auraient méditer cette citation de Napoléon Bonaparte :
“La première des vertus est le dévouement à la patrie.”
Malheureusement ils ne l’ont pas fait et ne sont plus capables de le faire puisque leur seule préoccupation ce sont leurs prébendes et pas la France.
Ah pour créer des programmes indigestes, commettre des promesses irréalistes ou nous prendre pour des ignares, ils sont très forts mais aujourd’hui nous n’avons aucun besoin de ce genre de politique.
L’endoctrinement permanent réalisé par Macron via des relais puissants a donc été mis en échec parce que ce qui compte et celui dont on se souvient c’est le gagnant peu importe son score d’ailleurs. C’est une nouvelle réjouissante au vu des moyens énormes mis en oeuvre par Macron, Philippe, les ministres, Loiseau, les médias. Tout ce beau monde est clairement rejeté par le peuple français malgré 34 listes destinées à brouiller les cartes et dont certaines n’étaient présentes que pour cela.
Ce qui est dramatique quand même c’est que ce pouvoir a pu agir ainsi et se servir à sa guise de l’État, c’est-à-dire NOUS tous, pour faire une campagne électorale aux frais des contribuables.
Le fait qu’il ne gagne pas est un signe important adressé par les Français qui ne veulent plus être pris pour des demeurés.

Photo Getty

A part les bobos, bien à l’abri dans leurs quartiers de privilégiés, qui ont soutenu Macron malgré le danger qu’il représente pour eux, ils doivent être masochistes, la France voit clair finalement.
A partir du moment où nos politiques ne sont ni réalistes ni surtout pragmatiques, il n’y a aucune raison de se déplacer pour leur donner notre voix.
Les perdants tiennent tous le même discours éculé : la peur du loup en bleu marine, il faut faire le rassemblement, etc… Tout cela n’est plus accepté aujourd’hui parce qu’inacceptable.
Après le socialisme invente des mots ou des expressions, crée l’illusion d’un danger imminent, là c’est le populisme, et peut ainsi durer et se perpétuer en se multipliant sauf que l’être humain est ainsi fait qu’il est porté vers la division.
Le 26 mai 2019 montre que Macron n’est plus « crédible » au vu de son score à ces élections européennes.
Le 26 mai 2019 sera le jour où la France a sanctionné la politique actuelle, celle de Macron et de son gouvernement.
C’est une défaite historique pour Macron !
Ce 26 mai 2019 préludera-t-il au 23 avril 2022 ? (Date à laquelle serait fixé le second tour de l’élection présidentielle).
Macron a failli : qu’il en tire les conclusions qui s’imposent.

« La France est comme un camembert : elle coule ! »

Si je comprends bien la gauche française, du PC à l’UDI et une partie des LR, l’Europe serait un paravent permettant de cacher quelques immondices et autres détritus, un paravent bien pratique pour justifier l’injustifiable et s’y cacher au moindre coup de vent. Cette Europe ne peut pas, ne peut plus fonctionner ainsi. C’est une simple évidence et si les Européens ne reprennent pas leur destin en mains, ils vont vers une catastrophe humaine annoncée parce que tellement prévisible. On voit bien que l’avion plonge vers l’abîme mais on espère jusqu’au bout que ce ne sera pas sur nous. Sauf que cette fois il n’y aura aucun échappatoire.
La droite française n’a qu’à profiter de ses défaites pour faire son auto critique et recréer son paysage : alors elle gagnera comme un rouleau compresseur…
Elle n’a pas d’autre choix !

« La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait ».
« Macronland : l’autre pays du cauchemar. »